Signes et preuves de réincarnation

Preuves et signes de vie antérieureDe nombreux témoignages d’une vie antérieure font régulièrement surface sur internet à tel point qu’il est difficile de démêler le vrai du faux. Ces histoires, considérées comme des signes et preuves de réincarnation, incitent toute personne en quête de vérité à en savoir plus. La suite de l’article donne quelques éléments de réponse sur le principe de la réincarnations et les signes et preuves irréfutables d’une vie antérieure.

 

 

Mieux connaître le principe de la réincarnation

La croyance populaire, renforcée par des images qui circulent sur internet, tend à croire que la réincarnation consiste en une ressemblance physique avec des personnes d’une autre époque. C’est complètement faux. Il s’agit d’une croyance profondément ancrée dans certaines religions millénaires comme l’hindouisme, le sikhisme, le bouddhisme et le jaïnisme.

Dans l’hindouisme, la réincarnation est une doctrine selon laquelle, l’âme continue de revivre dans une nouvelle enveloppe charnelle, jusqu’à ce qu’elle atteigne un niveau de conscience élevé. C’est seulement après avoir atteint cette perfection qu’elle peut rejoindre le nirvana et se libérer du cycle de la vie (succession interminable dans différents corps). En effet, selon la loi du karma, l’âme hérite d’un nouveau corps, pouvant être une plante, un animal ou un humain, selon les actions accomplies durant sa vie antérieure. La réincarnation consiste donc soit en une rétribution (renaissance dans une classe sociale élevée) soit en une sanction (renaître en animal).

La réincarnation est également très présente chez les lamas (moines) tibétains. Les Dalaï-lamas, à la fois dirigeants politiques et spirituels du peuple tibétain, renaissent de nouveau après leur mort, et continuent de maintenir la lignée depuis plus de 600 ans. La reconnaissance du prochain Dalaï-lama se base sur la constatation de nombreux signes et preuves, en rapport avec la vie antérieure du dernier Dalaï-lama.

Le concept de la réincarnation a conquis l’Occident et fascine un grand nombre de personnes si bien qu’on se retrouve avec de nombreux témoignages d’une vie antérieure. Des scientifiques se sont même penchés sur la question et cherchent à mettre au point des preuves scientifiques de la réincarnation. Sur la base des histoires racontées par des enfants, sept critères ont été pris en compte, pour prouver qu’il s’agit effectivement d’une réincarnation :

  • le désir de retrouver l’ancienne famille.
  • l’affirmation répétée d’une autre identité.
  • les habitudes, les comportements, les réactions similaires à celles du défunt.
  • les malformations congénitales ou marques de naissance.
  • les talents, aptitudes insolites ou connaissances particulières.
  • la sagesse ou l’érudition.
  • la reconnaissance des lieux ou des gens.

Reconnaître les signes et preuves d’une vie antérieure

Voici 5 signes permettant de prouver qu’une personne a déjà vécue une vie antérieure à celle qu’elle mène actuellement.

#1. Les souvenirs d’une vie antérieure

Les souvenirs d'une vie antérieurL’histoire du petit James Leininger qui vit avec les souvenirs d’un jeune pilote américain, James Huston, abattu par les Japonais en 1945 illustre parfaitement ce qu’on appelle souvenirs flash d’une vie antérieure. Le petit garçon, alors âgé seulement de 2 ans criait dans son sommeil, à cause des cauchemars récurrents sur le crash d’un avion. Seulement, l’enfant de 2 ans révélait des détails techniques d’aviation et des informations pratiquement inaccessible à un enfant de son âge tel que le lieu du crash ou encore plusieurs noms des frères d’armes du pilote défunt. Des faits troublants finissent par convaincre les parents du petit James Leininger que leur enfant revit les souvenirs d’une vie antérieure.

Les rêves récurrents, s’ils ne sont pas des prémonitions, peuvent être de vieux souvenirs d’une vie antérieure, profondément enfouis dans l’inconscient. Ils refont surface pendant le sommeil, lorsque le conscient fait place à l’inconscient.

#2. L’impression d’avoir une autre identité

Parce que la vielle âme ne s’est pas encore adaptée à son nouveau corps, celle ou celui qui « prend chair » de nouveau a du mal à accepter sa nouvelle identité. Ainsi, il ou elle aura toujours l’impression de ne pas être à sa vraie place. Et pendant sa quête d’identité, la personne qui a déjà vécu une vie antérieure aura l’impression d’être le « mouton noir » de la famille : elle pense et agit différemment par rapport aux autres membres de sa famille, elle a des attitudes anticonformistes ou se révéler rebelle aux choses conventionnelles.

#3. Une intuition développée

La plupart des gens « normaux » se basent sur des faits concrets et prennent le temps de réfléchir longuement avant de décider ou de trouver la solution à un problème. La personne qui vit avec une vielle âme n’a pas besoin d’analyser les faits ; elle connaît intuitivement la vérité, les réponses ou les bonnes décisions à prendre face aux nouvelles situations. C’est parce que son inconscient garde toujours les souvenirs des évènements d’une vie antérieure et il en tire des enseignements. Ces leçons de vie, tirées des expériences vécues, antérieures à la vie actuelle, resurgissent inconsciemment en cas de besoin. C’est ainsi qu’une intuition développée fait partie des signes et preuves d’une vie antérieure.

La sensation du déjà-vu peut être également considérée comme un signe de réincarnation puisque l’individu se rappelle des évènements similaires aux expériences d’une vie antérieure.

#4. La sensibilité et l’aptitude à des capacités psychiques

La vielle âme, celle qui s’est réincarnée dans différents corps, pendant des années, se montrera émotionnellement plus sensible que les gens normaux. Elle a des aptitudes psychiques comme l’empathie et accorde plus d’importance à la spiritualité qu’aux choses matérielles. En effet, elle est bien placée pour savoir que l’âme continue à vivre après la mort de son corps physique.

De même ; les capacités extrasensorielles font également partie des signes et preuves de réincarnation. La capacité à faire un voyage astral peut résulter des différentes immigrations de l’âme vers son nouveau corps, après chaque mort physique de son enveloppe charnelle. Il en est de même pour l’aptitude à voir des entités normalement invisibles aux communs des mortels. La vielle âme se souvient encore de son état astral d’avant la réintégration dans un nouveau corps.

#5. La maturité et l’érudition

Le recherche du savoir, preuve d'une réincarnation ?Contrairement aux personnes « ordinaires » qui se focalisent sur les « futilités », celle qui a déjà vécu une vie antérieure présente une certaine maturité par rapport à son âge. Elle s’intéresse également à l’éveil des consciences et cherche à accumuler des connaissances. Cette fascination pour l’érudition caractérise la réincarnation, étant donné que la plupart des vielles âmes gardent le souvenir de leurs connaissances antérieures. D’ailleurs, cette connaissance refait surface sous forme d’intuition.

 

Évidemment, cette liste de signes et preuves de réincarnation est exhaustive car il existe d’autres preuves permettant de vérifier l’émigration de l’âme vers un corps nouveau.

Avez-vous déjà vécu ces signes de vie antérieure ?

Consulter
https://www.sosvoyants.com/article/vie-passee-article/signes-et-preuves-de-reincarnation/