Accueil » Actualités » Des Braqueurs italiens consultaient un voyant avant de passer à l’acte

Des Braqueurs italiens consultaient un voyant avant de passer à l’acte

Le crime et la voyance ne font pas bon ménage !

La police italienne de Gênes a arrêté un duo de malfaiteurs plus ou moins originaux. Les deux compères consultaient un voyant avant de commettre leurs méfaits afin qu’il détermine quel serait le meilleur jour pour commettre leur crime.

Les criminels, selon la police locale étaient pris dans un cercle vicieux. Toxicomanes, les deux hommes avaient constamment besoin d’argent pour l’achat de leur dose quotidienne. Mais en plus, leur passion pour la voyance leur ajoutait des frais supplémentaires. Au moment de leur arrestation, ils avaient dépensé une somme d’à peu près 1000€ (rien que ça) pour leurs régulières consultations de voyance par téléphone.

Le voyant et interpréte de rêve des deux hommes, n’ayant aucune idée de leur intention, devait leur donné un jour précis où ils pouvaient gagner de l’argent, identifiant involontairement la date d’un futur hold-up.

Les deux criminels ont commis seulement trois braquages de supermarchés génois. Le plus payant d’entre eux a été le premier braquage à mains armées en Mars, ils forcèrent la victime à sortir 4000 € de la caisse. Le deuxième vol n’a quant à lui pas été couronné de succès. La caissière du supermarché a tout simplement refusé de donner l’argent à une personne portant une cagoule noire sous un casque de moto et qui la menaçait avec une arme (l’employée de l’année).

Après deux vols commis de la même manière, la police a pu repérer et prendre en filature ces braqueurs du dimanche. Pour leur dernier acte malveillant, le braquage ne s’est pas du tout déroulé comme l’avait prédit le voyant. Nos deux acolytes (ou un des deux) se sont vu dans un rêve en train de brûler des cheveux. Pour le voyant, l’interprétation du rêve était claire, le feu était le symbole d’une future rentrée d’argent!

Pour ce dernier coup, un des bandits est allé cette fois seul faire le braquage car son partenaire préférait rester à la maison car il avait… mal aux pieds. Les policiers italiens l’attendaient au magasin où il fût arrêté quant à son coéquipier resté à l’infirmerie, il fût plus tard arrêté dans leur planque.

Ce serait étonnant qu’ils puissent se faire rembourser leur consultations de voyance par téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Consulter
https://www.sosvoyants.com/news/des-braqueurs-italiens-consultaient-un-voyant-avant-de-passer-a-lacte/