Accueil » Articles » Astrologie » Les signes astrologiques les plus égoïstes

Les signes astrologiques les plus égoïstes

Classement des signes astrologiques les plus égoïstesL’égoïsme, décrit comme négatif, est le caractère d’une personne qui a tendance à privilégier son intérêt propre aux dépens d’autrui. Il divise aussi bien les chercheurs en relations humaines que les profanes. En effet, dans un monde où tout le monde cherche à agir par lui-même et pour lui-même, savoir s’écouter et s’occuper de soi peut paraître une bonne chose si cela permet de s’affirmer. Mais dans le cas d’une relation amoureuse, familiale et professionnelle, l’égoïsme d’une personne peut constituer un frein à l’épanouissement d’un groupe. Parce que les personnes trop centrées sur elles-mêmes n’en ont pas forcément conscience. Découvrez dans la suite de l’article si vous faites partie ou non des signes astrologiques les plus égoïstes.

L’égoïsme, un sentiment positif ou négatif ? À bannir ou à cultiver ?

On dit d’une personne qu’elle est égoïste lorsqu’elle est trop centrée sur elle-même et qu’elle ne se préoccupe que d’elle-même. Ce type d’individu ne pense qu’à prendre et à demander aux autres sans jamais donner en retour. Dans ce cas, l’égoïsme est associé à une certaine avidité, au besoin de ressentir de prendre aux autres sans se donner des limites.

On dit aussi qu’un individu est égoïste lorsqu’il pense que seuls ses problèmes sont importants et que ceux des autres sont insignifiants. Cette définition se rapporte aux personnes dites égocentriques, qui se prennent pour « le nombril du monde ». On reconnaît aussi l’égoïste à son incapacité de ressentir de la joie à partager avec autrui. On retrouve certains traits de caractères chez des individus, ayant les mêmes signes astrologiques, voila pourquoi, en astrologie, on dit  que certains signes sont plus égoïstes que d’autres.

L'égoïsme, une qualité ou un défaut ?À noter cependant que dans certains cas, l’égoïsme n’est pas forcément une mauvaise chose. Comme pour le cas d’un enfant qui ne se soucie que de ses propres besoins, il s’agit d’un processus normal dans le cadre de son développement. Puis, en grandissant, il prend conscience de son entourage ; il s’ouvre au monde et apprend à aimer et à partager en retour.

Dans d’autres cas de relation dite « toxique », l’un des deux membres du couple s’efface et se laisse dominer par l’autre. Pour pouvoir s’affirmer, celui qui s’est toujours effacé doit faire preuve d’égoïsme pour pouvoir s’en sortir. En effet, dans ce cas, l’égoïsme peut être assimilé à un sentiment de liberté et d’indépendance, car on apprend à valoriser son « moi ».

L’égoïsme est à blâmer si l’attachement de l’autre à son « moi », se traduisant par un égocentrisme démesuré ou par un individualisme débordant, conduit à une relation déséquilibrée, empêchant ainsi l’autre de s’épanouir.

Pour pouvoir ajuster son comportement, en vue de construire une relation harmonieuse, il est toujours bon de savoir si on est égoïste ou pas. De même, il est également bon de savoir faire la part des choses, car dans certains cas l’égoïsme peut s’avérer salvateur.

Les signes astrologiques les plus égoïstes : le classement

Votre avis nous intéresse !

À la fin de cet article vous trouverez un sondage auquel vous pouvez participer, il en découlera un classement du signe du plus au moins honnête selon les votes de nos visiteurs.

Poisson (20 février – 20 mars) : l’altruiste

Le Poisson fait passer les autres avant lui-même, au point de ne pas exiger quoi que ce soit en retour. L’altruisme du signe du Poisson peut parfois lui jouer des tours, s’il tombe sur une personne mauvaise qui profite de sa sensibilité.

Verseau (20 janvier – 19 février) : l’humaniste

Au lieu de se concentrer sur son plaisir personnel, le signe du Verseau met tous ses efforts dans les intérêts collectifs. Plus enclin à se soucier des qu’en dira-t-on que de son propre bien-être, ce signe d’eau ne présente pas les caractéristiques d’un égoïste.

Cancer (21 juin – 22 juillet) : le donneur

Le Cancer et la Balance égoïstes ou pas ?Véritable éponge à émotions, le signe du Cancer éprouve le besoin de donner de l’amour en retour. Et parce qu’il se concentre surtout sur les problèmes des autres, c’est normal que le Cancer ne fasse pas partie du top 5 des signes les plus égoïstes.

Balance (23 septembre – 22 octobre) : le juste

Signe de la justice par excellence, le signe de la Balance fait tout pour maintenir l’harmonie et l’équilibre dans toutes ses relations. Au lieu de

se risquer à trop se focaliser sur ses intérêts personnels, elle préfère prendre en compte ceux des autres.

Capricorne (22 décembre – 19 janvier) : le désintéressé

Le signe du Capricorne figure parmi les signes les plus désintéressés. Seulement, ce signe de Terre, très pragmatique est souvent incompris, du coup considéré comme peu expressif et avare. Il ne médit pas mais n’hésite pas à dire tout haut ce qu’il pense des autres, quitte à être parfois blessant.

Vierge (24 août – 22 septembre) : la bienveillante

Connue pour sa bienveillance, la Vierge peut faire preuve de grande moralité. Seulement, la parcimonie qui caractérise les personnes nées sous le signe de la Vierge peut être considérée comme un manque de besoin de s’ouvrir aux autres. D’autant plus que sous ses mauvais jours, la Vierge peut se montrer froid.

Scorpion (23 octobre – 21 novembre) : le manipulateur

À cause de son caractère manipulateur, secret, mystérieux donc difficile à cerner, le signe du Scorpion peut être classé comme égoïste. Mais la forme d’égoïsme du Scorpion est une sorte de carapace pour ne pas se dévoiler aux autres. En effet, il ne ressent pas le besoin de partager ses émotions.

Gémeaux (21 mai – 20 juin) : le superficiel

Comme signe d’air, Le Gémeaux est une personne douce et affectueuse, pouvant se montrer intelligente et pleine de vitalité. Et malgré sa grande capacité d’adaptation, lorsqu’elle est dans ses mauvais jours, elle s’avère superficielle, elle a alors tendance à négliger les autres.

Sagittaire (22 novembre – 21 décembre) : l’indépendant

Le Sagittaire, trop attaché à son indépendance, n’est pas foncièrement égoïste d’autant plus qu’il peut se montrer généreux, franc, honnête. Mais à cause se son besoin d’indépendance et de liberté, il a tendance à se montrer insensible et se soucie peu des sentiments des autres.

Taureau (21 avril et le 21 mai) : le têtu

En tant que signe de Terre, le Taureau a tendance à ne penser qu’à ses propres plaisirs. Non seulement il peut s’avérer avide et centré sur lui-même, mais à cause de son obstination, il a tendance à ne pas tenir compte des opinions des autres.

Lion (23 juillet – 22 août) : la diva

Le Lion, une diva égoïste ?Signe de Feu, régi par le Soleil, le signe du Lion est le signe de l’ambition, du paraitre et du besoin d’admiration. C’est à cause de son ego démesuré qu’il occupe la deuxième place dans le classement des signes astrologiques les plus égoïstes.

Le Bélier (21 mars – 20 avril) : le fonceur

Le Bélier, premier signe du zodiaque, connu pour sa vitalité, son hyperactivité et son enthousiasme, présente une certaine forme d’égocentrique. C’est parce qu’il s’exprime avant tout de façon personnelle, et grâce à son excès de confiance, il ne se soucie guère de l’opinion des autres.

Quel est selon vous le signe astrologique le plus égoïste ?