Accueil » Articles » Amour » Comment reconnaître une relation toxique et s’en sortir ?

Comment reconnaître une relation toxique et s’en sortir ?

Qu'est-ce qu'une relation toxiqueIl y a des fois où ceux qui disent vous aimer expriment leur attachement de la pire manière possible, au point de détruire votre véritable personnalité, c’est que la relation est malsaine. Dans une relation toxique, puisque c’est de cela dont il s’agit, l’amour peut susciter un sentiment d’insécurité et prive l’autre d’un véritable épanouissement. Comment se libérer d’une telle situation ? Commencez par apprendre à reconnaître une relation toxique, puis découvrez les moyens de s’en sortir au fil de votre lecture.

 

Les signes infaillibles d’une relation toxique

Une relation saine, que ce soit amoureuse, familiale, amicale, ou même une relation entre collègues dans un cadre professionnel, est caractérisée par le respect mutuel. Chaque personne impliquée dans la relation profite d’une véritable possibilité pour s’épanouir et ce, sans écraser la personnalité de l’autre.

Dans une relation toxique, il manque cette réciprocité ou encore cette bienveillance mutuelle, puisqu’elle est caractérisée par une relation de dominant/dominé : l’une des deux personnes impliquées, manipule et contrôle les émotions de l’autre afin de profiter impunément de lui.

Dans ce genre de relation, la victime dévitalisée, se sentant dévalorisée, perd progressivement confiance en elle-même, et continue de subir une maltraitance physique ou psychologique.

Attention ! Il ne faut pas prendre pour toxique toute relation où l’une des personnes impliquées a plus de poigne que l’autre. En effet, certaines personnes s’épanouissent mieux aux côtés d’un ami, d’un compagnon ou d’une compagne, qui prend les décisions à leur place, sans pour autant vivre une relation toxique. Il se peut en effet que deux personnalités opposées, se complètent, et peuvent cohabiter harmonieusement.

Les caractéristiques d’une relation toxique

Pour éviter toute confusion, découvrez dans ce paragraphe quelques caractéristiques de la relation toxique.

  • Vous voyez des murs là où il y avait auparavant des portes : vos actions sont souvent entravées et vous ne pouvez pas prendre de décision sans l’accord préalable de la personne à laquelle vous êtes soumis(e). Vous perdez progressivement votre indépendance, sans vous en rendre compte.
  • Votre relation est fondée sur la manipulation émotionnelle. Au début, il peut s’agir d’une phrase anodine, d’un reproche ou encore d’une remarque qui se révèleront être des tentatives de manipulation ou de déstabilisation pour écraser la personnalité de l’autre.
  • Un climat d’insécurité s’installe progressivement, surtout en présence de la personne qui exerce sur vous son emprise : vous subissez des agressions quotidiennes, pouvant êtres verbales ou physiques, si bien que vous vous sentez mieux, lorsqu’elle n’est pas dans les environs.
  • Vous perdez toute confiance en vous et vous vous sentez incapable de prendre une décision sans son accord. Vous êtes persuadé de courir à l’échec sans le concours de la personne ayant une emprise sur vous.

D’autres signes peuvent être révélateurs de toxicité dans une relation : il faut tout simplement retenir le fait qu’une relation est toxique s’il n’y a pas de sentiment de sécurité, que la victime se sente emprisonnée par l’emprise de l’autre et que sa personnalité est écrasée à ses dépens.

Les types de relation toxique

Les différentes relations toxiquesMême si la relation toxique est souvent associée à une relation de couple, sachez qu’elle peut s’étendre à toutes les formes de relations.

Une relation de couple est toxique si l’un des conjoints, à force de jalousie, de malentendus et de doutes, impose à l’autre des limites d’action. C’est ainsi qu’une belle histoire se transforme progressivement en une relation malsaine. Dans le milieu professionnel, un manager ou un collègue, peut être toxique. Pour montrer à l’autre sa soi-disant supériorité, il harcèle, agresse verbalement et entretient avec sa victime un rapport tendu, si bien que l’ambiance de travail au quotidien devient rapidement insupportable.

En famille, cela peut être l’un des parents qui exerce son emprise sur ses enfants, si bien que ces derniers se sentent oppressés. Il arrive que ce soit l’inverse qui se produit : l’un des grands enfants impose aux parents une vie infernale, s’ils ne cèdent pas à ses volontés. En tout cas, ces relations toxiques expliquent que chaque réunion familiale qui devrait être de brefs moments de convivialité se transforme en véritables calvaires.

Comment se sortir d’une relation toxique ?

Sortir d'une relation toxiqueIl est possible de se sortir d’une relation aussi néfaste qu’une relation toxique. Mais pour cela, il faut d’abord que la « victime » soit convaincue de l’anormalité des liens qui l’unissent à la personne ayant une emprise sur elle. Sinon toutes les tentatives de l’en sortir seraient vaines. Mais si la personne qui subit les maltraitances morales et/ou physiques exprime par elle-même son désir de s’en sortir, c’est qu’on a déjà parcouru la moitié du chemin. Il suffit pour le reste de s’armer de courage. En effet se sortir d’une relation toxique est plus facile à dire qu’à faire.

Voici comment procéder :

  • Commencer par reconnaître le problème : c’est fréquent que la victime se culpabilise et justifie les actes de son bourreau par son mauvais comportement. il suffit de se référer aux signes évoqués précédemment pour reconnaître une relation toxique.
  • Réapprendre à revaloriser son image ou regagner son estime de soi : le fait de rabaisser l’autre est caractéristique d’une personne toxique : plus on gagne en estime de soi, plus on dispose de force et d’énergie nécessaire pour affronter de façon subtile « l’ennemi ».
  • Oser couper les liens d’attache malsains qui empêchent la « victime » de se libérer de l’emprise de l’autre. Il est inutile d’essayer de raisonner une personne asociale, encore moins de lui donner une seconde chance pour qu’elle change : c’est peine perdue ! le mieux c’est de mettre fin à ce genre de relation. Dans ce cas, des techniques comme celles des bonshommes allumettes s’avèrent efficaces.
  • Changer de cadre de vie, au besoin : dans certains cas, l’emprise du bourreau est si importante qu’il est nécessaire de prendre de la distance avec la personne en question, aussi bien au sens propre qu’au sens figuré.
  • Penser à se reconstruire en apprenant à construire des relations saines, qui permettraient à l’ancienne victime de relation toxique de panser ses anciennes blessures et d’aller de l’avant.

Le conseil ultime :

Une personne toxique est généralement dotée d’une capacité de persuasion très forte. Il lui sera facile de convaincre sa « victime » de rester ou de revenir, en lui promettant de changer. Mais en réalité, la « victime » elle est encore plus vulnérable. Alors pour pouvoir se sortir définitivement d’une relation malsaine, il faut s’armer de courage et d’une volonté de fer.