Accueil » Articles » Voyance » Votre avenir est-il déjà écrit ?

Votre avenir est-il déjà écrit ?

Le futur écrit dans une montre

Cette question a déjà traversé l’esprit de bons nombres d’entre nous, la réponse, elle, demeure toutefois sujette à oppositions, contradictions, controverses et nombreux débats. Alors pourquoi cette question sur l’avenir passionne-t-elle un si grand nombre ? La première réponse que l’on peut apporter ici tient dans sa corrélation avec la notion du temps et la manière dont nous l’appréhendons.

Scientifiques, philosophes, chercheurs et passionnés ont depuis des siècles cherchés à percer les mystères de cet avenir si présent pour chacun d’entre nous. Depuis la théorie de la relativité d’Einstein, il est admis que la clé de la compréhension de ce monde réside dans cet espace-temps.

Cette même notion d’espace-temps fil conducteur de l’avenir a également inspiré de nombreux films au cinéma dont le célèbre « Retour vers le futur » se Steven Spielberg. Film culte pour certains, qui met en exergue la difficulté et l’appréhension de l’homme face à son avenir et le contrôle qu’il peut avoir sur ce dernier dès lors qu’il en existe un déjà tout tracé.

L’un des phénomènes décrit dans ce film sous son aspect le plus simpliste et qui a fait l’objet d’autres théories est la possibilité de 2 univers miroirs complètement identiques et dans lequel vous existez mais 2 endroits différents, il y a en réalité 2 « vous », rendant la définition de l’espace-temps et donc de l’avenir pratiquement impossible.

Le passé existe toujours mais le futur lui est-il déjà écrit ?

Parmi l’ensemble des théories « scientifiques » sur le sujet, certaines d’entres elles méritent peut être plus que d’autres d’être étudié tant la science parfois peut obscurcir la perception si complexe et indéfinissable de notre monde.

Docteur Brad Skow, philosophe des sciences au MIT (Massachusetts Institute of Technology), a développé une théorie tendant à rapproché l’avenir via une approche métaphysique.

Dans son livre « Objectif Devenir », Brad Skow cherche à démontrer que le temps ne forme qu’un seul bloc. Pour décrire cet état de fait, il met en avant le fait que le passé, présent et avenir se passe toujours dans le moment présent. En conséquence, il invite chacun d’entre nous à observer le temps tel qu’il se dessine et de la même manière que si vous observiez un espace physique tel que votre chambre. Ainsi, de cet angle vous pourriez observer les différents évènements de votre vie comme si ils se déroulaient toujours dans le moment présent et ceci pour l’éternité.

Ainsi, votre vécu, votre passé, ancré dans votre mémoire et vos souvenirs, reste toujours vivant et se déroule toujours lorsque vous vivez l’instant présent ou vous projetez dans l’avenir. En conséquence, c’est tout votre être qui se trouve étalé dans l’espace-temps, et ceci comme si vous aviez plusieurs consciences. La seule inconnue et qui fait encore ici débat sans apporter véritablement de réponse est de savoir si le futur est écrit comme le passé mais qu’il existe des futurs potentiels dans lesquels nous « choisissons » par nos actions ou décisions la forme qu’il prendra.

Un futur déjà écrit peut-il se choisir ?

Chaque jour, chaque heure, minute ou seconde de votre vie, vous prenez des décisions qui d’une manière ou d’une autre peuvent changer votre avenir. Mais ces décisions sont-elles réellement le fruit de votre propre volonté ou le fruit d’un futur déjà écrit ? La première remarque qui doit être mis ici en avant et qui ne peut être contesté c’est que nous sommes à la base des décisions de chaque jour.

A titre d’exemple, si vous êtes invité à une soirée et que vous décidez d’immortaliser les moments passés entre amis, vous décidez toujours les moments que vous souhaitez figés sur photo. Si vous assistez à une dispute ou un événement qui vous déplaît pendant cette soirée vous n’allez pas prendre de photos de cette scène et pourtant cette dernière a bien eu lieu, mais ne fera pas partie de votre album souvenir. On peut légitimement s’interroger sur le fait de savoir si la vie n’est pas une réelle création de soi. Ce que vous décider pour cet album n’est autre que le reflet de ce que vous décidez pour vous même à chaque instant de votre vie.

Cette « théorie » prend toute sa mesure dès lors que vous rattachez cela à la notion de temps nous permettant de comprendre également le Big Bang. En effet, en reconsidérant notre vie en un bloc, dès lors, même le Big Bang ne peut être considéré avec un « avant » ou un « après », ne formant finalement qu’un bloc toujours présent. S’il fallait encore prouver que cette notion de temps et d’avenir puisse se regarder sous un angle totalement différent, pensez à ces scientifiques et observateurs scrutant tous les jours les images et les phénomènes de choses réalisées il y a des milliers d’années ou à des années lumières mais produisant leur effets aujourd’hui donc un passé toujours bien présent.

Mais alors, l’avenir est-il écrit en partie ou en partie à écrire ?

Avons nous notre avenir entre les mainsIl est des nuances qui pour nombre d’entre nous peuvent sembler imperceptible. Car en effet, à venir et avenir forment une tautologie quelque peu ambiguë tant au nouveau de leur sonorité que de leur sens, car si quelque chose est « à venir » elle est donc dans une certaine mesure du présent.

Il est prudent et même assez juste de parler d’un avenir futur indéterminé qui est par nature inconnu, mais on peut parler également d’un avenir dit présent sur lequel l’homme dispose d’une réelle influence et maîtrise et au départ duquel il peut se projeter afin de maintenir son présent dans cet avenir car en effet la réalisation de cet avenir est le moteur de son action.

En réalité cet avenir n’est nulle part mais il ne manque jamais d’arriver, fort d’une infinité de possibilités et qui se réduit à mesure que l’on se rapproche du présent.

De nombreux philosophes ont donné à cet avenir une dimension bien plus grande encore que celle que l’on peut souvent lui prêter. Pour A. Camus, il s’agit de « la seule transcendance des hommes sans Dieu ». Cet avenir ne peut en effet être présent que dans l’âme ou la conscience des gens, et sur un plan ontologique il n’existe que subjectivement.

Pour Nietzsche, « l’avenir est surprise, l’inattendu toujours attendu, une chose étonnante qui ne tarde jamais longtemps à se changer en évidence ».

D’autres comme Heiddeger affirme que « l’homme est infinité de choix face à sa projection dans son futur, et ce nécessaire choix est la marque de sa finitude ».

Enfin, pour Cesbron, « l’homme a deux ennemis, le passé et l’avenir, le plus grand cadeau reçu est le présent ». 

Comment fonctionnent nos destinées ?

L'avenir et l'astrologieTout être humain est né pour accomplir quelque chose qu’il s’agisse d’une chose pour elle même ou pour les autres. Même la mort d’un nourrisson trouve un écho et donc des conséquences dans la destiné des proches.

D’après loi du karma, notre esprit passe à travers des vies successives et l’esprit reviendrait dans une nouvelle vie à l’intérieur d’une nouvelle enveloppe charnelle, enrichi de nos expériences passées et héritées de nos vies antérieures.

Le karma est une loi spirituelle, tirée de l’hindouisme, affirmant que tout acte et même toute pensée qui précède, affectera son auteur avec la même force que celle de l’action initiale. Pour certains, celle loi du karma pourrait expliquer pourquoi certains évènements se réalisent et s’imposent à nous sans que nous en soyons l’acteur, le responsable ou simplement que nous puissions les contrôler.

La période de l’enfance, de l’insouciance bien avant l’âge adulte entraînant une prise de conscience de notre être au plus profond de nous, constitue une période de vie presque programmé « en pilotage automatique ». Ce période telle une carte routière modélise notre inconscient et mémorise l’empreinte de l’univers sur notre être. Il s’agit là de ce que les astrologues appellent et ont matérialisé par ce que l’on appelle la carte du ciel. C’est cette carte qui mémorise la position des astres à l’instant T de votre naissance et permet d’établir votre thème astral. En astrologie, le thème astral permet de mieux se connaître et notamment comprendre les mécanismes des différents courants inconscients qui sommeillent en chacun de nous.

Tel qu’il est défini, le plan astral est la partie intermédiaire entre nos pensées les plus profondes et leurs réalisations sur le plan matériel. Théoriquement, il suffirait donc d’accéder à ce subconscient et maîtriser cette partie de nous même dont nous n’avons pas conscience pour réaliser nos objectifs, rêves et desseins. Bien entendu, les choses ne peuvent être vu simplement sous l’angle théorique.

Mais alors, comment appréhender cet avenir ?

Un couple regardant vers l'avenirCe que les experts des arts divinatoires (voyants, numérologues, tarologues …) mettent généralement en exergue, c’est en tout premier lieu l’avenir « le plus probable » pour vous.

Cet avenir tient compte de votre chemin passé et présent, de vos choix, de ceux qui vous entourent, et des outils dont vous disposez pour avancer dans votre chemin de vie.

La route n’est donc pas pour autant tracée sans que cette dernière ne puisse être influencée par vos choix. Votre expert des arts divinatoires explore généralement les futurs possibles et ceci en parcourant les différents fils du temps, de votre vie telle qu’elle est aujourd’hui avec ce qui a constitué votre passé.

En tout premier lieu, un voyant notamment peut voir votre avenir le pus lumineux. Cependant, cet avenir tel que décrit à la personne qui consulte n’emporte quelque fois pas son adhésion ni sa satisfaction, ou encore il arrive que ce dernier a plusieurs possibilités dans cet avenir, car il dispose de plusieurs choix.

A ce moment, il est alors nécessaire changer de chemin afin d’explorer la ou les voie(s) qui tiennent compte du refus, des obstacles ou des choix possibles pour cette personne. C’est à ce moment précis qu’apparaissent d’autres chemins, chemins qui parfois reviennent malgré tout sur le premier malgré un écart, mais le plus souvent conduisent à un avenir bien différent.

En fait, le présent n’est que du passé qui se réactualise avec en toile de fond notre libre arbitre qui n’est autre que le reflet de notre façon d’agir (en action, en choix, en pensée et en émotion) face à ce passé.

Le futur de toute personne se détermine donc par ce présent confronté au passé et au libre arbitre. Notre « présent » à tous est relativement petit où notre libre arbitre est confronté avec la taille plus grande que constitue notre déterminisme provenant de notre passé.

L’un des plus grands hiérophantes c’est à dire voyant de la Grèce antique, TIRESIAS n’affirmait-il pas de façon paradoxale : « Ce que je vois arrivera ou n’arrivera pas ».

Cet état de fait semble quelque peu complexe mais il s’agit là des fondements ésotériques de la voyance pour nombre d’experts des arts divinatoires.

Selon Alain Fabre d’Olivet, écrivain, philologue et occultiste français, le quaternaire humain selon l’ordre ascendant des trois niveaux d’incarnation que sont action, émotion, psychisme.

« L’homme a reçu, pour se conduire dans la carrière qu’il doit parcourir sur la terre, trois forces appropriées à chacune des trois modifications de son être, et toutes trois enchaînées à sa volonté. 

 La première, attachée au corps, est l’instinct (Plan de l’action illustré par la dyade Amoureux-Chariot que maîtrise la Force).

La deuxième, dévouée à l’âme (Siège des sentiments) est la vertu (Plan de l’émotion : Spontanéité émotionnelle de la Papesse contrôlée par le discernement moral du Pape qu’harmonisera la Tempérance)

La troisième, appartenant à l’intelligence, est la science ou la sagesse (Plan du psychisme : Verbe premier du Bateleur pressenti par le subconscient de l’Impératrice qui se conscientise dans l’Empereur).

Ces trois forces, indifférentes par elles-mêmes, ne prennent ce nom que par le bon usage que la volonté en fait. Car, dans le mauvais usage, elles dégénèrent en abrutissement, en vice et en ignorance.

L’instinct perçoit le bien et mal physique résultant de la sensation : La vertu connaît le bien et le mal moraux existant dans le sentiment. La science juge le bien ou le mal intelligibles qui naissent de l’assentiment. Dans la sensation, le bien ou le mal s’appellent plaisir ou douleur ; dans le sentiment, amour ou haine ; dans l’assentiment, vérité ou erreur.

La sensation, le sentiment et l’assentiment, résidant dans le corps, dans l’âme et dans l’esprit, forment un ternaire, qui, se développant à la faveur d’une unité relative, constitue le quaternaire humain, ou l’Homme considéré abstractivement.

Les trois affections qui composent ce ternaire agissent et réagissent les unes sur les autres, et s’éclairent ou s’obscurcissent mutuellement. L’unité qui les lie, c’est-à-dire l’Homme, se perfectionne ou se déprave, selon qu’elle tend à se confondre avec l’unité universelle ou à s’en distinguer.

Que faut-il espérer de cet avenir ?

Si le mystère demeure entier quant à la capacité de l’homme à maîtriser son destin, il est un fait universel qui consiste avant tout à prendre conscience de nous-mêmes et notre moi intérieur, le plus profond. N’oubliez jamais que « Connaître les autres, c’est la sagesse, mais se connaître soi-même, c’est la sagesse suprême. ».

La voyance, la médiumnité, l’astrologie, la tarologie cartomancie ou encore la numérologie ne sont qu’une porte sur cette connaissance de nous même. comprendre nos vies passées, les besoins d’évolution, les évènements qui posent problème dans notre vie, les obstacles à surmonter, les leçons de nos vies antérieures à comprendre de notre âme, pour mieux appréhender et mieux vivre l’instant présent.