Accueil » Termes du glossaire » Bréchomancie

Bréchomancie

Historique et définitions de la Bréchomancie

brechomancie

La bréchomancie, étymologiquement vient du proto-germanique” brecho” qui a pour sens brisé, ébréché ; du proto-indo-européen’ ’bhreg” qui signifie briser et du vieux français “brèche” qui signifie brèche. Elle date des siècles, on la retrouve dans la Grèce, les Assyriens, les Akkadiens, puis chez les Touaregs et aujourd’hui elle continue de se pratiquer un peu partout dans le monde. Beaucoup d’adages symbolisent cet état d’esprit.

La bréchomancie est une divination par la pluie, elle consiste à interpréter les pluies. Il est aussi possible de prédire l’avenir en se référant aux orages et tempêtes. Cette divination est importante d’autant plus que dans les campagnes les dictons foisonnent. En voici quelques-uns :

  • À la Sainte Marguerite, – Forte pluie est maudite.
  • À Saint-Évariste, – Jour de pluie, jour triste.
  • Août sans pluie fait maigrir la vache.
  • Après grande sécheresse – Grande pluie.
  • Arc-en-ciel du matin – Pluie sans fin.
  • Beau temps pour la Saint-Louis, – plusieurs jours sans pluie.
  • Beaucoup de pluie en octobre, – beaucoup de vent en décembre.
  • Blanche gelée est de pluie messagère.
  • Brouillard d’octobre, pluie de novembre, – beaucoup de biens du ciel font descendre
  • C’est comme s’il pleuvait du vin, – Fine pluie à Saint-Augustin.
  • Canard qui crie – et c’est la pluie.
  • De gaieté vigneron, vide vingt fois ton verre, – Lorsque les pluies en mars inondent la terre.
  • Du dimanche matin la pluie – Souvent, la semaine, ennuie.
  • En mars, vent ou pluie, – que chacun veille sur lui.
  • Temps cuivreux au couchant, – Annonce la pluie sûrement.
  • Temps sanguin, – Annonce pluie du lendemain.
  • Vent en janvier, pluies en juillet.
  • Après la pluie, le beau temps !

Comment se manifeste-t-elle ?

Elle s’intéresse aux nuages du jour, dans le but de savoir le temps qu’il fera. Chez les Assyriens et les Akkadiens, pour prédire le temps, on considère la position des nuages par rapport aux autres étoiles dans la nuit et on les analyse. Chez les Touaregs, au coucher du soleil, on pouvait prévoir le début des moissons si un couloir de nuages blancs divisait le ciel dans l’axe-Ouest ; alors que s’ils étaient dans l’astre Nord, ces nuages signifiaient la fin de la saison. Une autre interprétation : lorsque la surface est totalement recouverte, apporter son récipient dehors, par jour de pluie et sous la pluie, et y poser ses préoccupations. De retour à l’intérieur avec le récipient, on observe les marques faites par la pluie puis on peut analyser les images trouvées qui représentent la solution à nos interrogations.

Ce qu’il faut retenir de la bréchomancie

À la naissance de cette divination, personne n’avait connaissance des saints, car jusqu’à lors, ils n’existaient pas encore. Les écrits nous disent que les astrologues observaient les nuages en fonctions de la position des planètes la nuit et le jour le même système est pratiqué pour savoir le temps qu’il fera.
De nos jours, seuls les anciens connaissent encore des dictons qui permettent de prédire le temps. Si on y regarde de près, on se rend compte que les interprétations étaient celle des personnes issues des campagnes pour juste savoir le temps qu’il fera pour ne pas être dérangé pour les travaux champêtres. Cette divination n’a pas su perdurer dans le temps car elle était limitée. Elle n’a que pour objectif de prédire le temps qu’il fera. Or, les Hommes ont des besoins à assouvir et qui semble plus important. De plus, au moyen âge, la religion régissait la vie, ce qui s’observe avec les dictons mettant en scène des saints. Autrefois, par exemple, il y avait des monstres démoniaques alors on savait l’heure en fonction des cloches des églises.

Aujourd’hui, pour avoir une idée sur le temps qu’il fera, les outils météorologiques modernes sont bien pratiques et peuvent informer sur le temps d’une manière précise plusieurs jours à l’avance. 

https://www.sosvoyants.com/glossary/brechomancie/